Petit aperçu du festival off d’Avignon 2015

C’est l’été, il fait beau, il fait chaud, c’est les vacances…Quoi de mieux que d’aller flâner à Avignon pour y voir quelques pièces?

IMG_1578

(Photo prise au festival d’Avignon 2014)

Comme vous venez sans doute de le comprendre, je suis allée au festival d’Avignon! Je suis partie à l’aventure  ce week end, à la recherche de la perle rare et pour en capter l’ambiance, les saveurs…

Le festival d’Avignon à été crée par Jean Vilar (aussi fondateur du TNP à Villeurbanne) alors que le gouvernement se lançait dans ses premières politiques de décentralisation. En réalité il n’y a pas un mais deux festivals: le « in » et le « off ». Le « in », si vous voulez, c’est le théâtre « de qualité supérieure » avec des metteurs en scène et acteurs reconnus dans sa programmation. Le « off », qui cache également de véritables trésors, propose une variété beaucoup plus importante que le « in » et privilégie les petites troupes.

J’avais adoré la plupart des pièces que j’avais pu voir l’année dernière: Binari de Jungnam Lee, Oscar Wilde and the black douglas mis en scène par Kessler ainsi que In my other life de Shanley…Qu’en est-il de cette année? Pour être complétement franche je n’ai pas été emballée à la folie par le programme du « off », il me semble qu’il y avait beaucoup plus de pièces « one man show » que les autres années. J’y suis allée avec mes parents, des habitués, qui se sont beaucoup ennuyés pendant leurs pièces (Les mémoires d’Hadrien et Lettres d’une inconnue). Ayant vu deux pièces différentes, je vous propose un petit compte-rendu…

Oscar Wilde est mort, compagnie Zamok: ★ ★ ★

spectacle_14435

C’est une pièce qui a fait pas mal de bruit les années précédentes et mes proches l’avaient adorée. Malheureusement j’ai été déçue, je m’attendais tellement à quelque chose de grandiose, d’émouvant, de prenant…Et finalement je n’y ai pas cru. Etant une grande fan d’Oscar Wilde je n’y ai pas retrouvé le dandy et le génie qui habitait l’homme. Il avait apparemment des musiciens l’année dernière qui l’accompagnaient mais cette année, ces derniers ont été remplacés par un bande son ce qui est, je trouve, très dommage, la musique étant très belle.

Chant des regrets éternels, compagnie de Théâtre Go Far: ★ ★ ★ ★ ★

spectacle_14272

Mon vrai coup de cœur cette année! Je n’avais pas prévu d’aller la voir mais je ne suis pas déçue d’y être allée! La représentation est inspirée d’un poème chinois du même nom et qui raconte l’histoire d’amour tragique entre une reine d’une grande beauté, un ministre jeune et courageux et un roi, puissant et autoritaire. Le catalogue du festival parle de mimes mais c’est plus une sorte de chorégraphie, une danse en réalité. J’ai surtout été frappée par la grâce des acteurs/danseurs et le véritable travail d’expression qui a été fait. J’ai été un peu prise au dépourvu et perplexe les premières minutes (comme avec toutes les pièces asiatiques que j’ai pu voir) mais la troupe a su nous emporter peu à peu dans leur univers et nous raconter leur histoire. J’en suis ressortie avec le sourire: travail, talent et une troupe très accueillante…bref, ils ont tout pour plaire et le Théâtre de l’Etincelle est un lieu très agréable. Une pièce dont je me souviendrai longtemps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s