Kit de survie de l’Hypokhâgneux

Ave chers lecteurs (pour l’instant inexistants sur ce blog…Mais c’est pas grave, on apprend à parler dans le vide en khôlle),

Puisque l’ennui me prend, que je n’ai pas encore de bizuth pour me distraire et que mon esprit se lasse d’enchaîner les soirées, j’ai décidé de donner un petit coup de pouce aux futurs Hypos de l’année prochaine histoire qu’ils ne se fassent pas manger tout crus par leurs professeurs. Ainsi donc je vous présente « Le kit de survie de l’Hypokhâgneux » ou « comment bien vivre son année d’Hypo »:

1. Dormez. Au fond de notre classe se trouve un panneau avec la phrase « Que ferez vous l’année prochaine? ». « Dormir » figure parmi les réponses de mes camarades. Vous allez voir, le sommeil va passer au rang de hobby dans votre vie, vous ferez TOUS des siestes…Parce qu’avouons le, le sommeil c’est capital. Votre cerveau a besoin d’un minimum de 4 heures pour assimiler les informations de la journée…et donc faire fonctionner la mémoire. Si vous voulez réussir en Hypo et bien vivre votre année sans être complétement crevés/stressés/accros au café, dormez! En ce qui me concerne, je travaille mieux sous pression et surtout la nuit. Mais après presque une semaine de nuits blanches j’avais complètement décroché, ce n’est juste pas possible d’avoir un rythme de vie sain quand on travaille la nuit. Notre professeur de lettres nous avait conseillé de nous coucher à 22h-22h30, après vous accumulez de la fatigue et c’est contre-productif.

little-mermaid-sleep

2. Faites un planning pour vos devoirs, cela vous facilitera la vie. En Hypo, j’avais acheté un agenda journalier: Il y avait de la place pour écrire les devoirs mais je visualisais mal ma semaine. Résultat: j’ai eu la surprise de découvrir des DM ou devoirs la veille pour le lendemain…Ce n’était pas franchement agréable. Une de mes amies avait au contraire acheté un agenda/planning (on les appelle « weekly planners » aux Etats Unis). A chaque fois qu’elle l’ouvrait elle voyait tout ce qu’elle devait faire pour toute la semaine et faisait même des listes dans la marge. Ca lui a été très bénéfique pendant toute son année!

tumblr_lphqo0cJie1qdv0syo4_500

3. Lisez des classiques et cultivez vous. Le temps va vous manquer pour tout: finir vos devoirs, apprendre vos cours, lire ce qu’on vous donne…Les personne qui s’en sortaient le mieux dans ma classe avaient déjà acquis une culture littéraire et artistique avant la prépa. C’est quelque chose qui met du temps à se construire mais qui vous sera précieux une fois en Hypo. Cela ne veut pas dire qu’il faut que vous lisiez tout dans l’été et devenir un boulimique de culture en quelques semaines mais ouvrez quelques œuvres majeures quand même. Vous pouvez lire des grands classiques tels que  Du côté de chez Swann, La chartreuse de Parme, Madame Bovary, Gargantua, Le misanthrope, Tartuffe, Le mariage de Figaro, HamletLes fleurs du mal, Les Fables, Une saison en enfer

tumblr_lhjnfsdULm1qzp85mo1_500

4. Faites une pause dans la semaine! L’Hypo est une année très stressante pour la plupart. Pratiquer une activité en dehors (de manière raisonnable) est en général relativement bénéfique, cela fait office d’exutoire (c’est la fameuse Catharsis des Grecs qui allaient au théâtre…Faites comme les Grecs, soyez intelligents!) et de défouloir. Le sport est une très bonne manière de décompresser mais vous pouvez aussi aller au théâtre, à l’opéra, faire de la musique…En Hypo je réservais tous mes dimanche matins pour aller à l’église et j’allais tous les vendredi soirs ou presque à un groupe de jeunes américain. C’était les grands moments de détente de ma semaine! Sortez de temps en temps avec vos amis de prépa, allez aux soirées BDE, prenez d’assaut les festivals de votre ville…Enfin bref, vivez un peu!

tumblr_inline_ng12snyMFS1rkygkg

5. Chérissez vos amis. Ils représentent à la fois vos meilleurs compagnons de galère mais aussi vos meilleurs compagnons de travail. Je m’explique: L’Hypo est très dure, vous serez un peu coupés du reste du monde, vous vivrez dans le microcosme de la prépa, vous serez souvent découragés, abattus de travail…Votre survie et l’expérience que vous avez de votre année tient souvent à la manière dont vous êtes entourés. J’ai rencontré certains de mes meilleurs amis en prépa: on sortait ensemble, on se confiait les uns aux autres, on fichait et travaillait ensemble…Grâce à eux, j’ai plutôt bien vécu mon Hypo et j’en garde des souvenirs inoubliables et très drôles parfois. Je vous livre là un des grands secrets de la prépa: L’Hypokhâgne est une aventure collective!

giphy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s